UPJV en lutte

Site d\'information sur la mobilisation sociale à l\'UPJV

Outils pour utilisateurs

Outils du site


motions

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
motions [2020/02/10 21:05]
ulricha
motions [2020/02/21 21:13] (Version actuelle)
ulricha
Ligne 236: Ligne 236:
 <font 14px/Times New Roman,​Times,​serif;;#​e74c3c;;​inherit>​**Motions d'​unités de recherche :​**</​font>​ <font 14px/Times New Roman,​Times,​serif;;#​e74c3c;;​inherit>​**Motions d'​unités de recherche :​**</​font>​
  
-<font 14px/​inherit;;​inherit;;​inherit>​**unités de recherche en lutte à l'​UPJV**</​font>​+<font 14px/​inherit;;​inherit;;​inherit>​**unités de recherche en lutte à l'​UPJV**</​font>​
  
 <font 14px/Times New Roman,​Times,​serif;;​inherit;;#​66ffcc>​**MOTION DU CURAPP-ES**</​font>​ <font 14px/​inherit;;​inherit;;​inherit>​[Reçue le 21 janvier 2019]</​font>​ <font 14px/Times New Roman,​Times,​serif;;​inherit;;#​66ffcc>​**MOTION DU CURAPP-ES**</​font>​ <font 14px/​inherit;;​inherit;;​inherit>​[Reçue le 21 janvier 2019]</​font>​
Ligne 289: Ligne 289:
  
 Motion votée à l’unanimité le 10 février 2020 \\ Motion votée à l’unanimité le 10 février 2020 \\
-Les membres du LAMFA CNRS UMR 7352, réunis en assemblée générale le 10 février, manifestent leur opposition résolue aux principales orientations qui s’expriment dans les trois rapports remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche ​ et qui risquent de se retrouver dans le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche en préparation. Ils dénoncent notamment : \\+Les membres du LAMFA CNRS UMR 7352, réunis en assemblée générale le 10 février, manifestent leur opposition résolue aux principales orientations qui s’expriment dans les trois rapports remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche et qui risquent de se retrouver dans le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche en préparation. Ils dénoncent notamment : \\
 • l’affaiblissement des instances nationales de qualification et de recrutement : disparition de la procédure de qualification nationale (garantie d’une évaluation collégiale des collègues par leurs pairs), avec risque accru de recrutements arbitraires,​ d’inégalités dans les promotions ; \\ • l’affaiblissement des instances nationales de qualification et de recrutement : disparition de la procédure de qualification nationale (garantie d’une évaluation collégiale des collègues par leurs pairs), avec risque accru de recrutements arbitraires,​ d’inégalités dans les promotions ; \\
 • la remise en cause radicale du statut d’enseignant-chercheur (disparition de la clause d’accord pour la modulation du service, du référentiel d'​heures d'​enseignement à l'​année - 192 h. éq. TD - et donc du paiement des heures complémentaires ; recours massif à des enseignants non chercheurs et/ou précaires) qui ne ferait qu’alimenter la précarisation des chercheurs et personnels de soutien à la \\ • la remise en cause radicale du statut d’enseignant-chercheur (disparition de la clause d’accord pour la modulation du service, du référentiel d'​heures d'​enseignement à l'​année - 192 h. éq. TD - et donc du paiement des heures complémentaires ; recours massif à des enseignants non chercheurs et/ou précaires) qui ne ferait qu’alimenter la précarisation des chercheurs et personnels de soutien à la \\
Ligne 300: Ligne 300:
 A l’inverse,​ les membres du LAMFA CNRS UMR 7352 demandent qu’une plus grande proportion du budget total consacré à la recherche soit dévolu à des crédits récurrents pour les laboratoires et à des emplois statutaires. \\ A l’inverse,​ les membres du LAMFA CNRS UMR 7352 demandent qu’une plus grande proportion du budget total consacré à la recherche soit dévolu à des crédits récurrents pour les laboratoires et à des emplois statutaires. \\
 Enfin, ils déclarent leur solidarité avec les mobilisations en cours contre le projet de réformes des retraites et des pensions, contre la mise en place des E3C et de la réforme du bac. Enfin, ils déclarent leur solidarité avec les mobilisations en cours contre le projet de réformes des retraites et des pensions, contre la mise en place des E3C et de la réforme du bac.
 +
 +<font inherit/​Times New Roman,​Times,​serif;;​inherit;;#​66ffcc>​**MOTION DE L'​UNITE DE RECHERCHE CRP-CPO (UR 7273)**</​font>​ \\
 +Motion relative au projet de loi de programmation pluriannuelle pour la recherche (LPPR) CRP-CPO UPJV UR 7273    \\
 +(22 pour ; 2 contre) \\  \\
 +Les membres titulaires, doctorants et associés, du Centre de Recherche en Psychologie : Cognition Psychisme Organisations de l’Université de Picardie Jules Verne (CRP-CPO, UPJV UR 7273), réunis en assemblée extraordinaire le vendredi 14 février 2020, s’inquiètent des orientations préfigurant la future Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). En outre, nous craignons que les orientations de la LPPR contribuent à appauvrir encore le monde de la recherche en mettant en concurrence les universités au lieu de renforcer les collectifs, en différenciant des universités d’excellence et des universités de formation, en augmentant la précarité des acteurs de la recherche, en contournant le statut national des enseignants-chercheurs et en sélectionnant par l’argent au détriment des disciplines en sciences humaines et sociales, telles que la psychologie.
 +
 +Ces inquiétudes s’inscrivent dans le contexte actuel de conditions d’emploi, de travail et de vie, qui se dégradent d’année en année. Alors que le nombre d’étudiant.e.s augmente, le nombre de postes de titulaires diminue. Les tâches administratives de plus en plus chronophages,​ concernant les montages, les contrôles et les rapports d’activité relatifs notamment aux appels à projets, entrainent une surcharge de travail qui interfère avec la qualité de nos recherches. \\  \\
 +Nous pensons que les conditions de travail et de financement de l'​Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR) qualifiées d’insatisfaisantes dans les rapports publiés peuvent être améliorées sur, au moins, quatre points. Tout d’abord, nous affirmons notre attachement au fonctionnement démocratique des instances de régulation nationale par des pairs, tel que le Conseil National des Universités (CNU). Nous demandons également la revalorisation durable des dotations nationales pour le fonctionnement des Unités de Recherche (UR), en complément du recours indispensable au financement de la recherche par projets. De plus, nous réclamons la création d’emplois de fonctionnaires,​ enseignant·e.s-chercheur·e.s,​ chercheur·e.s,​ ingénieur·e.s,​ technicien·ne.s,​ personnels administratifs,​ permettant la \\
 +stabilisation d’emplois et la pérennisation de projets de recherche. Enfin, nous demandons l’accroissement des crédits de financement des universités,​ considérant notamment le Glissement Vieillissement Technicité (GVT) de la masse salariale permettant la publication des postes de titulaires « gelés », ainsi que l’augmentation significative du financement des contrats doctoraux, particulièrement en SHS.
 +
 +Nous, membres du CRP-CPO, appelons à participer aux actions de mobilisation nationale, notamment à la Journée « université morte » du 5 mars. \\
  
  
motions.txt · Dernière modification: 2020/02/21 21:13 par ulricha